Merci de votre soutien aux étudiants précarisés par la crise du covid-19.


COVID-19 : Appel au soutien en faveur des étudiants précarisés

— Aux personnes de bonnes volontés —

Contexte de vie étudiante

Pour réaliser leurs études universitaires, en plus de quitter légalement leur terre d’origine, de nombreux étudiants doivent aussi supporter diverses charges : loyers, abonnement de transport, restauration universitaire, frais du CROUS, alimentation, factures (énergie, téléphone, internet). Ces dépenses oscillent en moyenne entre 500-600€/mois/étudiants. Auxquelles s’ajoutent en cours d’année celles relevant des besoins matériels (ouvrages, stages, fournitures…) et administratifs (préfecture). Quand ils ne peuvent être éligibles aux prêts bancaires (cas de l’écrasante majorité), ils dépendent d’aides de leurs proches (parents, familles, communautés, amis…) ou d’organismes divers. Ainsi, dans la majorité des cas, ils autofinancent leurs charges d’études en travaillant parallèlement. Quand ils ne sont, pour d’autres, simplement pas dépendants d’aides alimentaires, de fraternités pastorales, de liens amicaux, de mobilisations caritatives… pour survivre. Ils doivent souvent en plus assurer la charge de leurs familles ou proches restés au pays.

Précarisation matérielle et financière

En raison de la crise sanitaire en cours, de nombreux étudiants sont naturellement confinés, sans possibilité de poursuivre leurs jobs étudiants (souvent en restauration, livreurs, garde d’enfants, cours de soutien à domicile, agent d’accueil, agent de nettoyage…). Les plus vulnérables n’ont naturellement pas résisté aux conséquences économiques de cette crise sanitaire : si certains ont été licenciés, en arrêt de travail, en chômage partiel ou en cessation d’activités rémunératrices, d’autres ne peuvent plus recevoir le soutien provenant de leurs familles, elles-mêmes durement affectées par la crise. Dans ces conditions précaires, ces étudiants dont les comptes bancaires survivaient déjà grâce aux découverts les ¾ du mois, peinent à réussir sereinement leurs études.

Précarisation vitale et administrative

Le manque de revenus accentue ainsi la précarisation des étudiants les plus vulnérables. Parmi les difficultés les plus urgentes, figurent l’accumulation d’impayés de loyers qui les exposent aux expulsions de logements en sortie de crise, l’impossibilité de choisir entre la régularisation des factures et les besoins vitaux tels que s’alimenter, poursuivre leurs études en format dématérialisé (que beaucoup découvrent à leur dépend) ou se procurer un masque. Pire, pour nombreux, l’expiration des titres de séjour et l’impossibilité administrative de les renouveler éprouvent leurs espérances de (re)trouver un job d’été. Malgré l’extension des validés, de nombreux employeurs demeurent méfiants à engager avec un titre de séjour expiré (mais valide).

Soutien & appel à l’aide

Si comme nous, vous estimez que ces étudiants ont tout aussi une dignité humaine à protéger, Votre aide, qu’importe sa nature, est bienvenue. Il peut s’agir de leur rendre visite dans leurs lieux de vie, de leur apporter un soutien moral, spirituel, matériel ou administratif au cœur de leurs défis/besoins, de les orienter vers des organismes d’aides, de les écouter ou de les aider à (re)trouver un travail…

Votre solidarité peut aussi être directement active en participant financièrement par un don à leur intention.

Agir en faveur des étudiants précarisés par la crise du covid-19.

Dons par cartes bancaires et Paypal

*Veillez à cocher la mention ‘bien et service’ pour éviter une retenue fiscale de votre don.


Effectuer directement le don en scannant ce code-QR.

Par chèque :

  • Ordre : « Association Africatho »
  • Préciser au verso le motif : ‘Etudiants-covid19
  • Adresse d’envoi (comptable) : 112 rue de l’Asie, Appt C21, 59000 Lille

Par virement :

  • IBAN : FR76 1005 7192 1300 0206 3640 115
  • Objet : ‘Etudiants-covid19

Contact